19/10/2005

 

Un jour, deux amis regardant la course de deux étoiles dans le ciel illuminé par les lueurs de la nuit, décidèrent a leur image, de ne jamais se séparer.A ce moment, ils firent un pacte: ils choisirent de lier leurs coeurs par une promesse irréversible.
Ainsi ne sachant vivre sans l'autre leurs coeurs respectifs s'arreteraient au même instant. C'était bien sûr un voeu symbolique devant scellé a jamais la profondeur de leurs sentiments... Ils vécurent donc leurs vies, les saisons passérent,
remplies d'événements qui rassemblaient les deux hommes. Toutefois ils ne pensèrent plus véritablement à cette fameuse promesse même si ils l'évoquèrent quelques fois.Leurs existences étaient donc remplies de joies et de peines, presque toujours partagées d'étés lumineux et d'hivers cinglants, d'automnes torturés et de printemps renaissants.
Ils leur arrivait parfois de regarder le ciel et de ressentir une légère pointe au coeur sans qu 'ils ne le remarque vraiment.
Leurs rêves a tous les deux étaient puissants, ils s'imaginaient parfois a leur véritable place, parfois dans un monde surgit de leur esprit...mais toujours ensemble. 
Un jour cependant, l'un des deux fut envahit par le voile épais et insidieux de l'innomable, celle qui prend mais ne rend pas, celle qui tombe sans bruit et pourtant raisonne, celle qui même quand elle vient le jour est recouverte du manteau de la nuit.......
la Faucheuse.  Ainsi, lentement, son coeur faiblit alors a cet instant il repensa avec ses dernières forces a la promesse
tout en regardant le ciel.
A cet instant précis, en un tout autre lieu, son ami, le fidèle, l' éternel, sentit son coeur faiblir.... Tout en tombant, lui aussi fixant les étoiles, se rappela ce jour où les destins se sont unis.... il rassembla ses dernières forces et avant de s'éteindre..... 
il sourit.    


02:26 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

J'aime ton univers... la façon que tu as de le dire..
je viendrai te revoir plus longuement...

Écrit par : crysalidea | 19/10/2005

exagéré .

Écrit par : agard | 02/10/2006

Les commentaires sont fermés.