21/10/2005

Les royaumes des saveurs

           Il est 1h12 et je viens de descendre à la cuisine pour prendre quelque
           chose de bon dans le frigo... horreur, il est désespérément vide...
           tant d'espoirs misés en cet engin réfrigéré pour ne trouver que
           désolation dans mon estomac gargouillant...
           Je m'imagine alors au royaume des fruits; celui où les fleuves
           sont jus de mangue et les rivières d'orange,
           celui où tous les arbres sont colorés et où le vent est parfumé.
           Celui où les pommes sont signe d'espoir et où jamais,
           jamais ne se tarissent les poires...
           je me sens déjà mieux...
           je passe alors la frontière de la passion et me retrouve en pays voisin.
           C'est à dire le royaume chocolat, celui où se dresse,
           de hautes montagnes d'ébène et où les cailloux ont un goût praliné,
            celui où croquent les noix et où fond le lait,
            celui où les graines sont noires comme un sol fertile,
            celui où le sucre est prince et le cacao roi...
            je passe alors la frontière de jais et me retrouve en pays voisin.
            C'est à dire le royaume des glaces, celui où le sol gelé
            craque parfois sous les pas maladroits, celui où les
            plaines glacées sont parsemées de vanille, de rhum et de raisins.
            Celui où les glaces fondent au contact des bouches impatientes,
            celui où le froid est prince mais le gel pas roi...
               Chaque année les rois de ces trois royaumes se réunissent
             pour allier leurs forces et contempler leurs armées,
             les témoins de ce spectacle sont alors bénis par
             l'alliance des saveurs.
                 Je sors donc de ce fabuleux voyage et me rend compte
             que mon ventre a stoppé ses plaintes...
             Haaaa décidément les pouvoirs de l'imagination me fascinent.
                 PS. si vous n'êtes jamais venus sur ce blog, lisez quand même
                        ce qu'il y a en dessous pour vous faire une idée,
                        ca c'était juste pour rigoler.... quoique?
                    
            

01:57 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Salut le batteur!!!!!!!!!! Tu m'épates Banur, je te nomme webmaster adjoint de jazzfan.Sincèrement tu en
connais un bout en jazz.Cabay est un super gars ce qu'il a fait en bossa est merveilleux,
bien sûr étant liègeois je comprends le patois.
A+
PS ta toile prend belle allure.

Écrit par : DUKE | 21/10/2005

Et

Les fruits de la passion ? les as-tu oubliés ?

Écrit par : crysalidea | 21/10/2005

Merci de ta visite et de ton commentaire. Tu me dis qu'on ressent l'influence d'Arthur Haulot dans mes écrits. Je le sais bien et j'essaye de m'en détacher le plus possible, mais j'aime tellement ce qu'il a fait que c'est difficile. J'aime bien ta façon de voir les choses. Ton post du 11 octobre qui traite de ta rentrée universitaire rejoint mes idées: il faut savoir s'arrêter pour admirer la beauté du monde qui nous entoure.
Bonne journée, à bientôt

Écrit par : Kardream | 21/10/2005

Géniale ta nouvelle méthode pour oublier la faim et donc arriver à maigrir ;-)
Merci de tout coeur pour tes comms chez moi...
J'aime ce que dégage ton blog...

Écrit par : Fléa... | 21/10/2005

Fruit de la passion Décidément, tes commentaires sont toujours des questionnements..
Tu vois des choses dans ce que j'écris, alors que je ne me pose pas toutes ces questions... En fait, j'écris en fonction de mon quotidien... de ce que je ressens... et l'homme que j'aime y est pour beaucoup...

Écrit par : crysalidea | 21/10/2005

réponse à ton commentaire Bonsoir, je n'ai pas trouvé ton mail, alors je t'envoie ce petit mot via tes commentaires, merci pour la faute, c'est corrigé. Quant à ouvrir, le télémoustique, ou le journal c'est certe une façon de voir les choses, personnellement j'investis toutes mes recherches sur le net et c'est donc de cela que je parlais.
merci et Carpe Diem
Betti Boop

Écrit par : betjo | 21/10/2005

Les commentaires sont fermés.