02/11/2005

Garder les yeux ouverts

  
 Animal sacré qu'est parfois le désir d'échapper à la réalité,
  impitoyable est la luminosité pour des yeux trop longtemps fermés.
  Tant de prières offertes sur l'autel des illusions,
  comme pour invoquer le créateur d'horizons.
  Ainsi, de la vérité, on chante l'oraison,
  pour tout homme sensé, bien sombre est cette chanson.
  La couardise est un vice anthropophage,
  car il se nourrit d'humains et les rend sauvages.
  Une sauvagerie contenue entre des murs de pierre,
  cloisons inavouables d'un coeur austère.
  Un coeur vide comme une plante acarpe,
  qui jamais ne vibre au son de la harpe.
   Ignorer, est-ce mieux exister,
   ou simplement oublier notre lâcheté?
   Doit-on lutter quand on sent ses paupières se fermer,
   jusqu'à laisser le sel brulant les imprégner
   ou s'abandonner à l'appel corrupteur des fées?
   Il est permis et conseillé de s'évader,
   mais le bonheur n'existe pas sans réalité.
 
 
 

02:56 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Tu utilises un mot dont j'ignore le sens et qu'on ne trouve pas au dictionnaire. Acarpe, est-ce que cela veut dire qui ne donne pas de fruit? En ce qui me concerne, je dois dire que la luminosité, quand elle dépasse un certain degré, devient dérangeante. Je me sens mieux dans une légère pénombre.
En ce qui concerne mon texte "ce palais", ton "coup de coeur", il a bien failli ne jamais être écrit. J'ai écrit les 5 premières lignes et je me suis arrêtée. J'ai mis un long moment avant de reprendre, j'avais une idée de base qui me trottait dans la tête depuis le matin et je dois avouer que le texte est très différent de cette idée de base. Ils n'ont même plus rien à voir l'un avec l'autre. J'ai laissé les mots m'emporter ailleurs.
Je suis très fan de ce que tu écris, alors que tu me dises que tu as adoré mon texte, cela me touche plus que je ne saurais le dire.
Bonne journée Urban Poet

Écrit par : Kardream | 02/11/2005

coucou encore un texte qui me touche beaucoup et dont la fin me fait réfléchir.....
Petite demande particulière, pourrais je un jour t'"emprunter" la photo de ton post, elle correspond si bien au genre de photos que je mets sur mon blog
Bisous doux et à bientôt

Écrit par : eyes | 02/11/2005

Bonjour Banur Tu vas avoir bientôt ton fan club,mon ami.
Pour duck-Duke mea culpa je suis coupable.
Lundi je me suis imbibé de jazz manouche avec Bireli et le Rosenberg trio,agrémenté d'une touche de blues BBKing et John Lee Hooker.Le tout moyennement alcoolisé.
Amicalement

Écrit par : DUKE | 02/11/2005

Pourrais-tu me dire ta date d'anniversaire? Je suis curieuse de savoir quel jour de l'année a eu l'honneur de te voir venir au monde.
En ce qui concerne la fresque que tu aurais bien aimé dessiner pour mon texte, j'aurais bien aimé aussi pouvoir la faire moi-même, mais, 30000 fois hélas, je ne suis pas douée en dessin. Je n'ai aucun sens de l'horizontale et de la verticale.
A bientôt Urban Poet

Écrit par : Kardream | 02/11/2005

... Le besoin de s'évader ...
Se déconnecter de la réalité ...
Se détacher d'un monde un peu trop cloisonné ...
Se procurer un petit espace de liberté
Et parfois se surprendre à rêver ...
Voilà ce que j'aime ...

Bisous doux et encore bravo pour ce texte ! superbe comme à ton habitude !
Bonne soirée !

Écrit par : POussière d'ange ... | 02/11/2005

Le concours de circonstances n'est, à mon avis, pas le fruit du hasard.
Je ne consulterai pas l'alignement des étoiles tout simplement parce que je ne sais pas comment il faut l'interpréter: je n'y connais pas grand-chose en astrologie.
En ce qui concerne le fait d'être incompris, je sais ce que c'est. Je ne sais plus sur quel blog tu as laissé en commentaire que tu es quelqu'un qui cherche à employer le mot exact pour une situation donnée. C'est mon cas aussi. Je cherche toujours le mot le plus "acurate" (juste, précis, .... c'est le mot qui veut dire exactement ce que je pense, mais je ne lui connais pas d'équivalent en français, qui regroupe tous les sens de l'anglais).
Bonne soirée Urban Poet

Écrit par : Kardream | 02/11/2005

Les commentaires sont fermés.