02/11/2005

 

               Fermer les yeux et espérer que tout change,
                   les rouvrir et voir que rien ne s'arrange...
                   S'ouvrir telle une fleur et se flétrir aux confins de l'aube. 

20:14 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.