21/11/2005

Le code

Ton coeur sera pur
Ta bouche méprisera le mensonge
Ton épée sera au service du juste
Ton bras protègera les faibles
Tu aideras les démunis
Tu déjoueras les tours du Malin
Tes parents seront le courage et l'honneur
Tu vivras pour la loyauté de tes frères
Tu auras la fidélité pour vêtement
Tu te battras pour préserver ce que tu aimes
et seule la mort te déliera de ton serment.
 
N'est pas chevalier celui qui porte épée, casque et bouclier
mais celui qui dans la demeure de son coeur offre à la justice son hospitalité.
C'est celui qui au fond de son âme est amoureux de ses principes
comme le ciel est épris des étoiles jusqu'au fond de ses tripes.
C'est celui qui jamais ne renie la vérité même si cela doit lui coûter la vie,
celui qui défend son honneur et ce qui est juste quel qu'en soit le prix.
Ils semblent appartenir à un âge oublié et dépassé
mais n'ont jamais été aussi indispensables qu'en ces temps actuels et troublés.
Les grands hommes sont nés quand l'époque avait besoin d'eux,
mais qu'attend cet âge où les hommes ne croient même plus en leurs faux dieux?
Le règne du mensonge s'est insidieusement installé tel la nuit d'hiver qui tombe sans bruit
comment lever l'étoffe sombre qui recouvre la chair de cette pâle hérésie?
Les hommes ont-ils encore la force de lutter contre les funestes prophéties?
je le crois,sinon je n'écrirais pas ceci, seulement du coeur et de la foi, pas de magie.

04:07 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

je suis passée te voir après t'avoir croisé mainte fois ici et la... Duke m'ayant encore parlé de toi hier... J'aime bein ton univers... a bientôt.

Écrit par : Annick | 21/11/2005

Merci de ton soutien. La douleur a desserré ses mâchoires. Fut une époque où je ressentais de la colère face à cette situation, colère envers le monde et colère envers moi, vis-à-vis de mon impuissance à changer les choses, mais j'ai fini par comprendre qu'il y aurait toujours des choses qui ne peuvent être changées et qu'il vaut mieux s'en détacher, sinon on se fait du mal pour rien.
Tu aimes quand la fin est l'apogée d'un texte, il n'est pas toujours possible de faire en sorte que les dernières lignes signent l'envol d'un écrit, malheureusement.
Les pointillés, je cherchais le mot qui pourrait définir comme tu le dis si bien la limite imaginaire et l'idée d'infini en même temps. J'ai eu comme un flash, les étoiles telles des points de lumière dans le ciel bleu nuit.
Le feu, ce n'est pas que je n'aime pas le mot, c'est que j'en ai peur, comme de tout ce à quoi on risque de se brûler. J'ai eu la très mauvaise idée à l'âge de 3 ans de mettre mon bras contre la vitre du poêle, je l'ai bien vite regretté, j'ai été brûlée au troisième degré. Comme j'ai été bien soignée, cela ne se voit pas au premier coup d'oeil, il faut vraiment faire attention pour le remarquer.
Les yeux de la nuit, il y a un côté qui me plaît énormément dans cette idée, c'est que le regard de la nuit peut être d'amour et protecteur, pas seulement un regard srcutateur et jaloux. La nuit peut avoir une infinité de regards.
Concernant ton texte "Le code", j'y crois aussi. "Les grands hommes sont nés quand l'époque avait besoin d'eux", je partage totalement cette idée et je me demande, moi aussi, ce qu'attend cet âge. Les principes de justice, de fidélité, de loyauté, de courage et d'honneur sont les idées auxquelles je tiens et qui sont salies par la lâcheté, la cupidité et l'ignorance des hommes. Les coeurs purs sont une race en voie de disparition.
Ce n'est pas grave, en effet que tu aies mis du temps à me répondre. Tu sais que je préfère les réponses soignées et que j'aime mieux attendre que d'avoir une réponse "à la va-vite".
Bonne journée et à très bientôt Urban Poet

Écrit par : Kardream | 21/11/2005

Bonjour Banur Oui,mon cher ami,Duke parle de toi.
Dexter malheureusement,est très peu connu par les non puristes,mais tu as bien fait
de m'en parler.Tu as compris que je devais condenser.
Amicalement et bonne semaine.

Écrit par : DUKE | 21/11/2005

... Merci pour ton commentaire sur le texte du mois de "Novembre' ... à vrai dire ce n'est pas mon mois préféré mme je le maudis dirais-je pour les raisons que j'ai énoncé quelques posts avt (cf lettre à mon père) ... et prtant j'm bien ces premiers froids vigoureux où les arbres se nimbent d'argent avec les premiers gros gels ...
C'est marrant mais j'aime tt com toi "November Rain" des Gun's Roses ... mais je suis tt de mme bcoup plus orienté sur les u2 ... groupe qui m'a suivi à travers les années ... de ma naissance à aujourd'hui ...
Mais dis moi j'ai cru cprendre que tu étais du mois de novembre ... mais quel jour exactement stp ?
Pour ton texte ... je ne sais à chaque fois quoi dire ... tout est dit mais je pense que mme si la cruauté, l'injustice, le mensonge st de + en + présents dans une société à bout de souffle ... il reste tt de mme des êtres justes et droits qui méritent notre respect ... Certains mme ont fait notre siècle ... je pense pour ma part à des gens qui se sont battus pour la paix comme Martin Luther King ou encore Jean Moulin (grand résistant français et j'en oublie ...
Bisous doux et très bonne soirée ...

Écrit par : POussière d'Ange ... | 21/11/2005

c'est ma ville de coeur tu sais.. un vrai coup de foudre..
Ma grand place, c'est vers 7 heures à cette époque, quand la gare avait fini de nous lacher qu'elle était la plus émouvante.. dans le noir, la rosée du matin faisait briller ses pavés, la brume matinale lui donnait des airs magiques.. et pas une âme, que le silence...
Le Duke? Mais je l'adore!! On s'est vus hier et c'est pas la dernière! :o)
Douce nuit banur...

Écrit par : Annick | 21/11/2005

Tu ne peux pas savoir comme j'ai été heureuse et soulagée de lire
que la fin de ton texte se termine sur une note
d'espoir et de confiance... oui, les hommes
d'aujourd'hui ne sont plus les valeureux chevaliers
habités de hautes valeurs et de sentiments nobles..
pourtant, ne pas oublier les chevaliers des temps
modernes qui continuent d'exister... ils sont nombreux
à oeuvrer et à croire en une société meilleure... et leur
combat ne peut être qu'à admirer...

Écrit par : crysalidea | 21/11/2005

J'ai été émue quand tu parles des sentiments qui te tiraillaient étant
plus jeune (et encore aujourd'hui...)... tu n'imagines pas
à quel point je peux comprendre tes mots... je te vois
plus jeune, solitaire, à remplir des mots sur les feuilles
blanches de tes cahiers... tu connais le nom de mon
fils... tes mots ont sonné comme un écho à des questionnements
que lui aussi se posaient dans la solitude de sa chambre...
je comprends ce que tu dis... et ce que tu penses... et je
sais aussi que cela est douloureux...

Écrit par : crysalidea | 21/11/2005

J'aime ce que tu écris...
Pas de magie...
Mais continuer à croire... en l'homme...
Et merci pour tes passages chez moi!

Écrit par : Fléa... | 21/11/2005

Novembre J'ai lu tes échanges avec POussière d'Ange. Je serais supposée détester ce mois qui m'a privée d'une personne à laquelle je tenais énormément, mais il n'en est rien, c'est le mois que je préfère. J'aime son charme automnal, tous les changements qui s'opèrent dans la nature à cette période de l'année, les couleurs chatoyantes. Et c'est aussi le mois de l'anniversaire de mon unique, à la date symbolique du milieu de l'automne. J'aime le parfum que dégage l'automne, le bruit des feuilles qui craquent sous nos pas. J'ai la sensation que novembre touche à ce que je suis au plus profond. Je pense que ce n'est pas pour rien qu'il est d'ailleurs le mois de ma seconde naissance.
Pour ce qui est de se poser des questions, seule sur mon lit, je pense que je m'en suis toujours posé, d'aussi loin que je me souvienne (mon premier souvenir date de quand j'avais 21 mois) et que je m'en poserai toujours. Les réponses, par contre, c'est très aléatoire. La très grande majorité de mes questions est d'ailleurs restée sans.
J'apprécie l'attention toute particulière que tu portes à mon sommeil. Je te souhaite également de passer une bonne nuit et de faire de beaux rêves.
A très bientôt Urban Poet

Écrit par : Kardream | 21/11/2005

... juste une petite réponse t'attends "chez" moi

Écrit par : crysalidea | 21/11/2005

hello Banur Les chevaliers sont exception, comme ils l'ont toujours été
Tes certitudes, tes doutes, tes craintes et tes désirs sont écrit avec profondeur, densité....
Un endroit où l'on revient. A bientôt donc

Écrit par : Mitch | 24/06/2006

Les commentaires sont fermés.