02/12/2005

Au plus profond de moi

J’ai longtemps cherché l’entrée des grilles secrètes du jardin divin,

J’ai même voulu faire de mon bras un katana qui puisse fendre le ciel

Afin de subtiliser une fleur à l’incomparable parfum,

La respirer à chaque réveil et m’inventer un soleil artificiel.

J’ai défié les nuages pour qu’ils me révèlent leur secret

En espérant que la pluie m’offrirait des diamants,

J’ai laissé la brume tamiser mon cœur muet

Pour qu’elle y trouve les pépites de mes sentiments.

Si la foi dresse sa tente à l’ombre de la peine, écoute ce campement,

Il crie jusqu’où les hommes n’entendent plus

Et existe pour se préserver des viles injures du temps

Dans la quête folle d’un mythe perdu.

J’ai bien trop souvent bu alors que  je n’avais pas soif,

Dans ce désert aride qui fait de l’âme une dune oubliée,

J’ai âprement cherché une oasis mais me suis contenté d’une carafe,

Je voulais croire en cet idéal sans savoir que je l’avais inventé.

J’avais fini par croire que tu n’existais pas, déesse de mon cœur meurtri,

Je m’époumonais à hurler ton nom inconnu alors que tu étais juste là,

Au plus profond de moi,car c’est sous le voile de mes mots que tu vis,

Ainsi je veux écrire pour qu’à chaque phrase tu te rapproches de moi. 


01:15 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Je lis ton magnifique message que tu as laissé chez moi, je reviens ici,
et tu as écris pendant ce temps un très beau texte...
rechercher si loin ce que l'on a tout près, si près...
risquer de se perdre sur les sentiers tortueux... risquer
de ne plus voir... de tout perdre... et pourtant, le voyage
ne serait rien sans ce cheminement... sans lui, nous resterions
aveugles... c'est dans la souffrance et l'excitation de la
recherche que nos yeux apprennent à voir... ce que tu fais...
Trouve un sommeil serein... et bon voyage dans l'univers
des rêves, doux poète...

Écrit par : crysalidea | 02/12/2005

Au plus profond de toi coule le liquide précieux qui bat dans les coeurs purs. La richesse de ton coeur est plus grande que tous les trésors de la Terre réunis. Le monde manque de gens tels que toi. Ton comm chez crysalidea est, comme elle le dit, magnifique.
"En espérant que la pluie m'offrirait des diamants", de fines particules semblables à de la poussière gardant l'éclat adamantin se glissent dans les gouttes tombant du ciel pour laver la Terre.
"Dans ce désert aride qui fait de l'âme une dune oubliée", quelle belle image! L'âme qui s'égrène comme les grains de sable d'une dune caressée par le vent et qui s'égare dans l'espace infini, dans les méandres du grand sablier du temps.
"Ainsi je veux écrire pour qu'à chaque phrase tu te rapproches de moi", cette déesse de ton coeur, dont tu t'époumonnais à huler son nom inconnu alors qu'elle était juste là, a bien de la chance de vivre dans le voile de tes mots.
Bonne journée Urban Poet

Écrit par : Kardream | 02/12/2005

***** il est bon de lire que Tels sentiments existent encore... Que celle à qui ils sont destinés les entendent sereinement... pleinement.. au creux de leur source profonde..
Que ton chemin se fasse doux..

Écrit par : pierre de lune | 02/12/2005

Joli Toute la subtilité d'une onde qui rejoindrait le ciel.

Écrit par : Abigael | 02/12/2005

Les commentaires sont fermés.