11/01/2006

Suite... Le monastère

Colonia1 n’était pas une planète guerrière, elle était équipée de défenses bien sûr mais rien qui ne puisse efficacement bloquer les forces déployées par l’ennemi. Un contingent fut immédiatement envoyé de la planète rouge mais il avait du retard  et ne pouvait se déplacer

aussi vite que le terrible opposant et de surcroît ce dernier avait été sous estimé.

Les Shezars grâce à leur intelligence et leurs capacités particulières, étaient des pilotes hors

norme, la télépathie leur permettait en outre d’échafauder de sombres stratégies savamment

orchestrées. Les troupes de réserve coloniale tentèrent de contenir l’assaut ennemi mais les

batteries de défense arrivaient à peine à entamer les vaisseaux  construits en myaléthite. Beaucoup de jeunes et braves combattants donnèrent leur vie en vain, si ce n’est qu’ils montrèrent que l’humanité ne courberait pas l’échine sans réagir.

Au moment où les forces de la planète rouge arrivèrent sur Colonia1, les Shezars en étaient

déjà totalement maîtres. L’escadre arrogante du général Adamson fut détruite en emportant

bien peu de vaisseaux ennemis avec elle. Les humains cependant n’étaient pas totalement

stupides et il est un secret que très peu connaissaient mais qui était un petit espoir pour

cette race en déclin. Il existait un ordre appelé le clergé astral qui n’avait qu’une seule mission : ils étaient les gardiens d’une prophétie et des graines de son éventuelle réalisation.

Au moment où les Hommes durent quitter le rêve bleu, le prophète Calchas, considéré comme

le guide originel de cet ordre, émit une prophétie ; la planète des humains avait réagit dans un réflexe de propre survie mais n’abandonna pas ses anciens habitants pour autant, même dans cet état elle pensa à les protéger : elle choisit trois frères qui étaient unis par l’amour, la sagesse et le respect, à chacun elle confia une de ces vertus à titre universel ainsi que le pouvoir des éléments. Au premier, elle confia l’amour, matérialisé dans le feu, au deuxième, la sagesse, matérialisée dans la glace, au dernier enfin le respect, matérialisé dans la terre. Il est dit qu’au jour où l’humanité en aura le plus besoin, l’ancienne planète des humains, fera se réincarner les trois frères et que quand ils seront réunis, les Hommes seront sauvés. Le prophète Calchas en formant l’ordre, créa un recueil qui devait servir dans un futur qu’il savait être certain, à décoder les étoiles pour savoir quand  réapparaîtraient les trois choisis du rêve bleu. Tel était le plus grand secret de l’Humanité et peut être son seul espoir de survie. Seul le Haut Conseil qui comprenait toutes les personnalités les plus importantes de la planète rouge était au courant de son existence. Ils décidèrent de créer un monastère sur une toute petite planète isolée de la deuxième galaxie pour sauvegarder ce terrible secret au cas où la planète rouge ne saurait être défendue. L’archi moine de ce monastère était aussi le gardien du temple monoptère dans lequel se trouvait le recueil sacré, c’était un moine guerrier initié à des techniques de combat secrètes et qui devait protéger le recueil au péril de sa vie et de celle de tous les autres moines. Pour chaque génération, un enfant était choisi sur base de critères génétiques dès sa naissance et était envoyé au monastère pour y être formé en secret afin de devenir à son tour l’archi moine. C’était la tâche la plus importante de l’ordre avec celle de grand prophète, qui siégeait au Haut Conseil.

 Cette planète n’était connue que des membres du Conseil et il lui fut donné le nom d’Ezekiel,

Le monastère était situé au sommet de la plus haute montagne de la planète, il était

très difficile d’accès, les conditions de vie y étaient très rudes mais c’était le prix à payer pour espérer que le secret soit bien gardé. Tous les moines qui y vivaient ne passaient leurs

journées qu’à s’entraîner et à méditer car ils savaient qu’un jour, ils seraient les protecteurs des trois enfants choisis.

 

A suivre... 

00:24 Écrit par Banur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Les trois enfants Les trois enfants qui sont l'espoir de l'humanité sont-ils liés aux trois frères du début de l'histoire?
Les moines guerriers me font penser aux moines shaolin. Quel est le diamètre du temple monoptère? Il faut qu'il ait une taille assez importante pour accueillir tous les moines et les trois enfants.
J'aime ce renversement de situation. On croyait les humains perdus et voilà qu'il y a un espoir de survie. J'ai vraiment hâte de connaître la suite.
Bonne journée Urban Poet

Écrit par : Kardream | 11/01/2006

sur le toit du monde se joue donc la survie des humains... moines défenseurs des trois piliers fondamentaux de toute élévation spirituelle, que sont l'amour, la sagesse, le respect... si les hommes n'ont pas oublié le sens de ses valeurs, alors ils ont encore la possibilité de faire front aux Shezars... ceux-ci, malgré leur avance technologique et leur pouvoir de télépathie, ont-ils un coeur et la moindre notion de ce que sont ces valeurs ? leur faiblesse, car il y en a forcément une, résiderait-elle là ?
mais, je m'avance trop... et reste toujours en supension sur le fil rouge de ton univers...
Bonne soirée à toi, Poète des Galaxies...

Écrit par : crysalidea | 11/01/2006

Les commentaires sont fermés.